Passer au contenu principal
Toutes les collectionsSociétés à l'ISPour aller plus loin
Comment estimer la valeur de mon stock ?
Comment estimer la valeur de mon stock ?
Mis à jour il y a plus d’une semaine

Cet article s’adresse aux sociétés à l’IS.

Sur Indy, l'étape de clôture Faire l'inventaire des stocks permet d'évaluer les stocks constatés sur l'année en cours.

Cet article revient sur la définition des stocks et sur la manière de ré-évaluer ces derniers 📉

🤓 Définition des stocks

En comptabilité, un stock désigne un ensemble de biens entrant dans le cycle d'exploitation de l'entreprise, c'est à dire que ce sont des biens qui ont pour but soit d'être commercialisés, soit d'être consommés pour l'activité.

Il existe plusieurs type de stocks :

  • Un stock de matière première est un élément qui a été acheté et stocké en vue d'être consommé pour la création des produits finis.
    👉 Exemple : du bois pour la création d'un meuble 🪵

  • ​Un stock de produit fini est un élément terminé destiné à être vendu, qui a déjà été produit.
    👉 Exemple : une chaise en bois 🪑

  • Un stock de marchandise est un élément acheté et revendu tel quel sans transformation.

    👉 L'achat/revente de meuble sans création manuelle 🛏️

Un inventaire détaillé doit être réalisé en fin d’année afin de transformer le stock en valeur financière.

🤔 Estimation des stocks

Pour les marchandises et matières premières, la valeur du stock est le coût d’achat tandis que pour les produits finis, la valeur du stock correspond à la valeur de production.

Définition du coût d’achat d’une commande

Pour un lot de stock provenant de la même commande, on définit le coût d’achat unitaire comme suit :

Prix total + frais d’achats (douane, frais de ports, ..) / quantité de produit

👉 Par exemple, j'ai acheté un lot de 100 t-shirts sur Internet pour un total de 1 500€ auquel il faut ajouter 30€ de frais de livraison.

Mon coût d'achat pour un t-shirt est donc de (1 500 + 30) / 100 = 15,3€.

Définition du coût de production d’un lot de production

Pour un lot de produits issus d’un même lot de production, le coût de production est le suivant :

Cout acquisition de matière consommée + charges directes de production + charges indirectes de production

Charges directes de production

  • Main d’oeuvre (salaires, charges sociales, …),

  • Sous-traitance éventuelle.

Charges indirectes de production

  • Coûts de transformation

    • Eau, électricité, …

    • Quote-part d’amortissement d’une immobilisation (usure d’une machine de production par ex).

  • Coûts de stockage

    • Loyer de zones de stockages,

    • Charges de déplacements pour déplacer le produit sur son lieu de stockage.

💰 Valeur du stock total

Dans un stock de même produits, il se peut que chaque produit soit issu de plusieurs commandes 📦

En effet, le prix unitaire d'un produit n'est pas le même toute l'année, il se peut qu'il y ait eu des promotions sur un lot de produits, de l'inflation, etc.

Ainsi, deux méthodes sont comptablement acceptées pour simplifier les calculs 🧮

Méthode 1 : le coût moyen pondéré sur l’année

On fait la moyenne du prix d’achat d’un produit sur l’année, et on l’applique à la totalité des produits.

👉 Par exemple : il me reste un stock de 2 000 bijoux en fin d'année. J'ai réalisé 12 commandes de 500 bijoux dans l'année. Je calcule le coût d'achat moyen des 6 000 bijoux achetés et je le multiplie par 2 000.

Méthode 2 : premier entré, premier sorti

Cette méthode fait l'hypothèse que les produits sont écoulés dans l’ordre d’achat. S’il reste du stock, c’est forcément des commandes les plus récentes.

👉 Dans le même que ci-dessous et s'il reste un stock de 2 000 bijoux, cela signifie qu'il reste uniquement des bijoux des 4 dernières commandes (puisqu’on en commande 500 par mois).

Si la clôture est en décembre, on valorise 100 bijoux aux coût d’achat du décembre, 100 au coût d’achat de novembre, 100 au coût d’achat d’octobre et 100 au cout d’achat de septembre.

📉 Dépréciation des stocks

D’un point de vue comptable, les stocks sont valorisés à hauteur de ce qu’ils ont coûté à l’entreprise.

En réalité ces stocks n’ont peut-être plus la même valeur pour l’entreprise :

  • Ils sont peut-être abimés suite à un incident 🤕

  • Ils ont peut-être perdu de la valeur sur le marché (nouveau modèle sorti depuis donc il n'est plus possible de les vendre au même prix, etc) 🆕

Quand la valeur réelle du produit ne correspond plus à sa valeur commerciale il est possible d'ajouter une dépréciation sur le stock. Ainsi, seule la valeur réelle du produit est comptée à l'actif du bilan de la société ✅

💡 On ne peut que diminuer la valeur d’un stock, pas l’augmenter.

⛔️ Les dépréciations forment une charge sur l’exercice qui diminue le bénéfice imposable. Sur-évaluer les dépréciations ou ajouter des dépréciations non justifiées est donc une forme de fraude fiscale.

Pour toutes questions supplémentaires, n'hésitez pas à revenir vers nous via le live-chat en bas à droite ! 😉

À très vite 👋

Avez-vous trouvé la réponse à votre question ?